Connexion

Bulletin d'information n°8- Vaccination anticovid des résidents des Résidences du Val D'Adour

19 avril 2021

Bilan des vaccinations (établi au 19 avril 2021)

Alors que le dernier bulletin épidémio-régional fait état des ratios de vaccination suivants pour le département des Hautes Pyrénées,

  •  2 661 résidents d’Ehapd  ou d’USLD ont reçu au moins une dose de vaccin ( 86.1 %)  et 1 962 ont reçu la seconde injection (63.50%),

la campagne de vaccination qui a débuté le 3 février au sein des Résidences du Val d’Adour et se prolonge au fils des semaines.

Pour la résidence L’Emeraude de  Maubourguet,

  • Sur les 72 résidents présents, 69 sont vaccinés et 3 ont refusé la vaccination. Soit un taux de vaccination de 96 %.

  • 53 agents sur les 65 présents ont pu recevoir la première injection du vaccin, soit un taux de vaccination de 81.50 % (69.6 % sur le département 65)

Pour la résidence Curie-Sembres de Rabastens de Bigorre,

  • Sur les 116 résidents présents, 99 résidents ont reçu la 1ère injection du vaccin et 51 ont reçu la seconde dose, soit un taux de vaccination de 85,33 %

  • 57 agents sur les 119 présents ont été vaccinés, 38 refuse la vaccination et 23 sont dans l’attente d’une prochaine date de vaccination, soit un taux de vaccination de 49,60 %

?Comme ces chiffres et statistiques le démontrent, la situation sanitaire sur les deux sites s’est nettement améliorée depuis le début de l'année et a permis la reprise d’une vie sociale plus active.

Il n’en demeure pas moins nécessaire de respecter la plus grande vigilance vis-à-vis des mesures sanitaires et en particulier celles concernant le respect rigoureux des gestes barrières.

En effet, et bien que notre taux de vaccination soit bon, la menace de nouvelles contaminations en lien avec les variants plane toujours au-dessus de nos têtes …

Aussi, nous recommandons à tous les visiteurs de bien veiller au respect de chacune des mesures de protection sanitaires instaurées y compris celle du port du masque qui continue à s’appliquer durant toute la durée des visites dans les chambres des résidents ou à l’extérieur dans les espaces collectifs ou les jardins.

La santé de nos aînés restant notre priorité, tout signalement d’un manquement à ce principe fondamental de protection sera sanctionné par une interdiction de visite d’un mois.

Denis DE VOS - Directeur


Autres actualités relatives :